Comment gérer les traumatismes dentaires ?

En cas de traumatisme, il est primordial de consulter votre chirurgien-dentiste dans les 24 heures. En cas de dent arrachée ou expulsée, il est fortement recommandé de consulter un chirurgien-dentiste en urgence.

 

Recommandations en cas de traumatisme des dents temporaires ou des dents de lait

Même si chez les enfants, les chocs sont souvent sans conséquence, il ne faut surtout pas minimiser l’accident même s’il s’agit d’une dent de lait.

  • Sous l’effet du choc, la dent peut se mortifier (devenir grise) et provoquer dans la durée un abcès. Il est primordial de la soigner avant qu’elle ne se surinfecte.
  • Lors d’un enfoncement de la dent de lait, le germe de la dent définitive concernée peut être endommagé. Au moindre dommage apparent sur les dents ou s’il y a un saignement autour de la dent, il est préférable de consulter un chirurgien-dentiste.
  • Si la dent bouge après le choc, il peut être nécessaire de poser une petite ligature pour maintenir la dent en place pendant quelques semaines.
    Selon l’âge de l’enfant, si la dent qui a subit le traumatisme est proche de la date de sa chute, il sera préférable de l’extraire plutôt que de risquer que celle-ci s’infecte.

 

Recommandations en cas de traumatisme des dents définitives ou d’expulsion

  • Lors d’une expulsion complète d’une dent définitive, il est très important de récupérer la dent par l’extrémité. Il ne faut surtout pas essayer de nettoyer ou de gratter la racine mais plutôt essayer de replacer la dent dans son alvéole osseuse.
    Si cela n’est pas possible, il faudra placer la dent dans du sérum physiologique ou à défaut dans du lait, ou la protéger dans du film plastique.
  • Chez les enfants de plus de 6 ans, une des solutions possibles est la réimplantation de la dent dans son alvéole et la contention aux dents adjacentes durant quelques semaines. La dent réimplantée devra être dépulpée et faire l’objet d’un traitement endodontique avant ou après avoir été remise dans son alvéole. La réussite du traitement dépend du temps où la dent est restée hors de son alvéole.
  • Chez un adulte, la réimplantation peut avoir moins de succès, la pose d’un implant dentaire peut alors être préférable.

 

Déclaration à votre assurance

  • En cas de choc, de perte d’une dent ou d’un traumatisme, il est nécessaire de faire une déclaration à votre assurance santé, automobile, scolaire, ou à votre assureur multirisques.
    Même si les dégâts immédiats semblent minimes, cette précaution permettra ainsi de poser toutes les réserves en ce qui concerne l’avenir de vos dents. Des complications pouvant apparaître des années après le choc.
 

A retenir

  • Si la dent n'est ni cassée, ni tombée, mais a subi un choc violent, une consultation est indispensable pour éviter des complications à venir car les dents sont forcément fragilisées lors d'un traumatisme.
  • Si la dent expulsée n’a pas été retrouvée, ou n’est pas ré-implantable, des solutions de dentisterie esthétique peuvent vous être proposées (implant, bridge…) par votre chirurgien-dentiste.

Dernière mise à jour le 10/03/2016