Les pathologies de l'occlusion

L’occlusion est la manière dont vos arcades dentaires se rencontrent lorsque vous mastiquez.Des troubles de l’occlusion peuvent avoir des répercussions sur l’ensemble de la sphère oro-faciale et sur le corps humain.

 

Qu’est ce qu’une occlusion normale ?

  • Lors d'une occlusion « normale », les dents supérieures sont à l’extérieur des dents inférieures.
  • Les dents antérieures se touchent et guident la mâchoire du bas lors des mouvements à droite, à gauche et en avant.
  • Les dents postérieures se touchent à la fin de la fermeture de la mâchoire et travaillent de manière verticale.

 

malposition-2

Qu’est ce qu’un trouble de l’occlusion ?

  • Un trouble de l’occlusion est une répartition anormale des contacts lors des mouvements de la mâchoire inférieure : certaines dents touchent trop, d’autres pas assez.
  • Lors des mouvements en avant, à droite ou à gauche, les dents antérieures ne touchent pas ou de la mauvaise manière. Elles ne protègent plus les dents postérieures.
  • Les dents postérieures touchent lors des mouvements de la mandibule : elles créent des interférences qui peuvent être nocives pour les dents, le parodonte ou les articulations temporo-mandibulaires.

 

Quels sont les causes du trouble de l’occlusion ?

  • Les malpositions dentaires sont la cause principale des troubles de l’occlusion.
  • Les béances antérieures (dents antérieures du haut qui ne touchent pas celles du bas), entraînent uniquement des contacts sur les dents prémolaires et les molaires.
  • Des pertes dentaires non remplacées entraînent des bascules des dents adjacentes (à côté) et antagonistes (en face), qui se mettent à interférer lors de la mastication.
  • Des pertes importantes de dents postérieures créent des défauts de calage de la mandibule et des surcharges des dents antérieures.

 

malposition-1

Quels sont les conséquences des troubles de l’occlusion ?

Les troubles de l’occlusion peuvent créer des déséquilibres importants au niveau de l’ensemble du corps humain et de la sphère oro-faciale en particulier.

Ces phénomènes sont très complexes, multifactoriels et délicats à mettre en évidence :

  • Dents : fractures dentaires ou de prothèses, usure importante, facette d’abrasion.
  • Parodonte : aggravation de poches parodontales, mobilité dentaire aggravée.
  • Articulation : luxation, arthrose et algies.
  • Corps : trouble de la posture, douleurs dorsales ou lombaires.

 

Quels sont les traitements des troubles de l’occlusion ?

En fonction de leurs causes et de leur importance, les troubles de l’occlusion peuvent avoir différents traitements.
Pour diagnostiquer ces troubles, votre chirurgien dentiste peut être amené à réaliser une analyse de votre occlusion.

Les traitements possibles sont les suivants :

  • Une équilibration occlusale : à la suite de l’analyse occlusale, votre chirurgien dentiste détecte les interférences et les corrige en réalisant des meulages sélectifs de certaines dents.
  • La prothèse : couronner certaines dents permet de corriger des malpositions dentaires.
  • L’orthodontie : dans les cas sévères, seul un traitement orthodontique à l’aide de bagues peut corriger les problèmes.
 

A retenir

  • Lors des mouvements de la mâchoire inférieure seules les dents de devant doivent normalement toucher.
  • Les troubles de l’occlusion ne portent pas tous à conséquence et ne doivent pas tous être traités. C’est à votre chirurgien dentiste de prendre la décision d’un traitement.
  • Le bruxisme aggrave encore les troubles de l’occlusion.

Dernière mise à jour le 10/03/2016